.Olivier Clément: ”In Memoriam”

mjoa Wednesday January 21, 2009 188

(1921-2009):Un intercesseur nous est donné !

La naissance au ciel d’Olivier Clément, le soir du 15 Janvier 2009, après une longue et pénible maladie, laisse un grand vide dans le cœur de ses nombreux amis et disciples et rend orphelin le monde de la théologie orthodoxe.

 

D’autres parleront de l’apport unique d’Olivier à la pensée orthodoxe de notre temps. D’autres écriront sur le dialogue ouvert et aimant qu’il a toujours tenté d’entretenir avec la modernité. On ne manquera pas de souligner son rôle de passeur entre l’Orthodoxie et l’Occident, lui qui avait utilisé ce même terme pour désigner Paul Evdokimov et Vladimir Lossky, dont il était l’ami. Beaucoup de jeunes, j’en suis sûr, diront combien sa pensée leur a été salutaire pour découvrir la Face du Seigneur au milieu de leurs interrogations douloureuses sur les chemins de la foi. Ils évoqueront sa parole, vraie, prophétique, toujours hors des sentiers battus, courageuse et créatrice mais ancrée dans la pensée des Pères.

 

Je voudrais limiter mon propos à quelques expériences personnelles avec lui qui ont marqué mon cheminement spirituel.

 

Mon premier contact, encore très jeune, fut la lecture, dans une revue orthodoxe pour jeunes lycéens éditée à Paris, dont j’ai oublié le nom, d’un article vibrant où je me rappelle encore qu’il invitait les jeunes avec force à découvrir Dieu dans le monde, car Il y est enfoui et qu’il s’agit d’avoir le courage d’aller à Sa recherche. Cela était dit avec une fraicheur déroutante, dénotant avec les tons poncifs et moralisants, alors prédominants. Je n’avais jamais encore entendu parler de lui et je me suis promis d’essayer de le rencontrer lors d’une prochaine visite à Paris.

 

En attendant, je me mis à la quête de ce qu’il avait alors édité. Le premier de ses livres que j’eus l’occasion de lire, fut ‘Transfigurer le temps’ qui m’ouvrit des perspectives, jusque là inconnues. Bien d’autres suivirent qui furent autant d’étapes de découverte en profondeur de sa vision tellement rafraichissante de la vie et de la mission orthodoxes.

0 Shares
0 Shares
Tweet
Share