Revue An-Nour en Quelques Lignes

mjoa Tuesday July 1, 2008 260

Le fruit de l’âme était de la lumière, et la lumière dans l’obscurité illumine. Le 16 mars 1942, l’âme s’est déversée sur l’église de l’Antioche, et Dieu apparut à son peuple, établissant ainsi le Mouvement de la Jeunesse Orthodoxe pour vaincre l’ignorance et l’obscurité.

.

Ce courant renaissant à Antioche, a pisté les empreintes des apôtres, acquérant ainsi le statut apostolique du Père, « l’alpha et l’oméga », le début et la fin, parce que « … et l’Éternel me dit: Voici, je mets mes paroles dans ta bouche ». Les fondateurs se sont appliqués alors à l’étude du patrimoine de cette église, et tout le patrimoine théologique profond que ses pères ont laissé. Ils ont perçu l’importance des médias écrites pour annoncer le message, et la renaissance a imposé à ce courant qu’elle soit pour lui un moyen à travers lequel il transmettra l’Annonciation aux gens. Ainsi la Revue An-Nour a vu le jour, invitant à découvrir Dieu et la Bible, et depuis, elle est toujours fidèle et engagée à sa mission. Elle a suivi Dieu qui lui a dit dans le Livre Saint : «Je suis la lumière du monde; celui qui me suit ne marchera pas dans les ténèbres, mais il aura la lumière de la vie», et ce verset fut, pour plusieurs années, le titre de la couverture de la revue.

 

La revue a commencé au début comme étant un petit communiqué, humble en sa forme, simple en sa réalisation, adoptant la langue française et portant le nom de « Lumière », parce que la plupart des fondateurs et des écrivains étaient des élèves des Ecoles des Frères à Beyrouth et de l’Université Saint-Joseph.
Afin d’atteindre la plus large population et toutes les couches sociales, la revue s’est convertie en langue arabe, portant ainsi le souci de l’église, et ses articles ont été écrits par des plumes orthodoxes jugées importantes dans les domaines de la science, de la culture et de la connaissance. Elle avait des agents rapporteurs dans plusieurs villes au Liban, la Syrie, l’Antioche, le Mexique, ainsi que dans Yafa et Beit-Jala en Palestine.

 

La Revue An-Nour ne vise pas un enseignement routinier ni des leçons et des moralités, mais son but est d’offrir une contribution au monde orthodoxe en premier lieu, puis au monde Chrétien, pour l’aider à résoudre les problèmes théologiques, philosophiques et sociaux, à retourner aux sources des pères et la tradition vivante et pour purifier la théologie orthodoxe de l’influence occidentale. Son premier souci c’est que la société et le monde se renouvellent de l’intérieur, en Jésus Christ ressuscité. De plus, elle essaie de réaliser un rapprochement entre les autres églises et religions, étant ainsi une tribune pour la pensée et une occasion pour le dialogue positif et actif.

 

La Revue An-Nour s’intéresse aux affaires de l’église et ses soucis, et traite les sujets théologiques, historiques et sociaux, les cas contemporains et les défis du monde que les croyants confrontent dans leur vie quotidienne. Elle traduit encore la pensée orthodoxe occidentale en transmettant les lecteurs au cœur des cultivés orthodoxes et leur production dans les domaines de la science et de la foi. En plus, elle cherche partout dans le monde orthodoxe à connaître ses nouvelles, en mettant au point ses caractéristiques religieuses et culturelles, et produisant des documentaires autour des diocèses, des monastères et du riche patrimoine orthodoxe. Elle représente le large espace de la culture qui joint entre ses pages l’histoire, la religion, la société, la théologie et les affaires humanitaires.

 

La Revue An-Nour est issue en neuf numéros chaque année, et réunit des titres variés par les plumes des meilleurs auteurs et écrivains, de l’éditorial qui incite des sujets à jour, jusqu’à la méditation dans la Bible, les secrets et la liturgie. Quant aux nouvelles publications, on leur a consacré une partie spéciale pour encourager le lecteur à lire et pour lui ouvrir de nouveaux horizons. De même, les jeunes ont une part dans cette revue où ils peuvent exprimer leurs opinions sur les sujets qui leur causent du souci.

 

Le Revue An-Nour est une voix prophétique criant dans l’austérité de ce monde. Elle travaille par délégation de Dieu aux termes de ses paroles par l’intermédiaire de son prophète : « … je t’établis aujourd’hui sur les nations et sur les royaumes, pour que tu arraches et que tu abattes, pour que tu ruines et que tu détruises, pour que tu bâtisses et que tu plantes ».

 

Pour s’inscrire:

téléphoner sur : 961-1-334632 – 961-3-834488
Ou contacter les responsables du Mouvement de le Jeunesse Orthodoxe dans chaque région.

 

Frais d’inscription annuelle :

30.000 L.L. (Liban)  500 L.S. (Syrie)
35 $ (Europe)   50 $ (Amérique)

 

 

0 Shares
0 Shares
Tweet
Share